Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jeudi 21 mars 2013 Zénith d'Orléans : SAEZ

Orléans, troisième date de sa nouvelle tournée : Miami Tour. Un concert pas encore rodé, des problèmes techniques, enfin parfois tu te demandes si ça ne fait pas partie du spectacle. Tout ne roule pas sur des rails (de cocaïne ?) et finalement c'est ce qui va faire le charme et la magie du concert.

Damien-Saez-21-mars-2013-2.JPGDamien-Saez-21-mars-2013-4.JPG
Avec une petite heure de retard Saez arrive seul sur scène, cigarette à la main, et entame une série de chansons en acoustique, alternant guitare classique et folk. Honnêtement, et entre nous ne va pas l'ébruiter, je ne l'avais pas reconnu. C'est qu'il a beaucoup forci l'animal. Nous sommes loin du chanteur famélique de Jeune et Con. Le cheveux long, le ventre rond donc, jeans et pull à col roulé (après enquête il souffre des cervicales) il surprend avec son timbre de voix inimitable.
Il balance sa clope sans l'écraser et boit un verre de Coca beaucoup trop clair à mon goût. 
Attend je vais reprendre cette phrase.
Il balance sa clope sans l'écraser et boit un verre de Whisky beaucoup trop foncé à mon goût.

Damien-Saez-21-mars-2013-6.JPG

Depuis combien de temps je n'avais pas vu un artiste boire et fumer sur scène ? Je ne te parle même pas de la salle où les odeurs bien particulières me rappellent mes années "ado" ! Les gros bras du service d'ordre laisse faire, avec ces chanteurs rebelles tout peut arriver.
Une petite heure et quelques cigarettes plus tard Saez balance sa guitare et quitte la scène manifestement excéder par l'amateurisme des techniciens. Flottement dans le public. Bon qu'est ce qui se passe, on s'agite dans tous les sens, on en profite pour boire une bière.

Une vingtaine de minutes plus tard le concert reprend sous une nouvelle configuration beaucoup plus électrique. Le nouveau titre Miami est déjà repris par l'ensemble du public enfin déchaîné.
Et puis c'est le moment que nous attendions tous, il est temps de se lacher les enfants. A la suite et sans pouvoir respirer : Pilule, Cigarette et J'accuse
Dans ces moments là mes amis, on s'en bat les couilles de savoir si Damien Saez est un faux rebelle, un anarchiste à 2 balles ou un révolté de pacotille ! Il est là et c'est tout ce qui compte. Il est là où plus personne n'est. Il prend la place de Brel, de Cantat et de Gainsbourg à lui seul.

Il nous noie sous un déluge de décibels où se mélange rock, électro et chanson à texte. Putain c'est bon. On mouille ma jolie, on est dedans et content d'y être.
3 heures plus tard Damien Saez quitte la salle il nous remercie chaleureusement et nous laisse avec ses musiciens, tous exceptionnels, dans une démesure acoustique inégalée à ce jour.

 

Damien-Saez-21-mars-2013-10.JPG

Tu as aimé Saez, tu aimeras Noir Désir et Jacques Brel.




jef 31/05/2013 13:08

Très très bon, nous l'avons vu à Clermont et vraiment il est très intense.

Thomas 04/04/2013 19:11


Merci pour ce résumé.


 


As tu d'autres photos? J'y étais aussi, mais je n'avais pas de quoi en prendre.


Si tu peux par mail, ça serait cool.


 


 

margaux d. 23/03/2013 21:44


Et dire que je ne connais même pas ce chanteur...

Magiclilive 05/04/2013 00:24



Si tu veux je peux te le faire découvrir...


 



Antoine 22/03/2013 21:43


J'étais au concert également et c'était vraiment magique, est ce que vous pourriez m'envoyer quelques photos du concert s'il vous plait ce serai très sympa. :)