Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mercredi 28 janvier 2015 Zénith d'Orléans : The Australian Pink Floyd Show

Mercredi 28 janvier 2015 Zénith d'Orléans : The Australian Pink Floyd Show
Mercredi 28 janvier 2015 Zénith d'Orléans : The Australian Pink Floyd Show

Tu me croyais mort, tu m'avais déjà enterré, mal t'en as pris mon copain, d'ailleurs pas plus tard qu'hier j'étais encore dans les bras de ta fiancée. Le rhum n'a pas eu raison de moi, et ce ne sont pas le cholestérol, le diabète ou les djihadistes qui entraverons ma santé et ma bonne humeur (légendaire).​​ Bon on entre dans le vif du sujet ou quoi ? 

Une soirée avec Patou c'est un peu comme un camion sans freins, tout peut arriver, et d'ailleurs tout arrive le pire comme le pire, mais toujours dans la joie et la bonne humeur. Pas besoin de te parler de notre consommation d'alcool et de drogues diverses et variés : cacahuetes, Tuc, Belin et Bénénuts (rassure toi je ne touche rien sur la publicité). La juste dose pour arriver en forme au Zénith avant notre première bière.

Ce soir c'est un petit saut dans le temps que les dix membres du Australian Pink Floyd Show vont nous offrir. Nous voilà en septembre 1975 pour la sortie du cultisime album Wish You Where Here. Bon tu m'interromps déjà ! Quel est le problème ? Tu ne connais pas le groupe ! C'est un Cover Band crée en 1988 à Adelaïde en Austalie. D'où le nom ? Ooui tu as raison ! Tu sais que finalement tu es très fort, malgré les apparences trompeuses, extrémement trompeuses dans ton cas. 

C'est donc plus qu'un concert, nous pouvons dire un spectacle, auquel nous assistons ce soir. Tout est là : l'ambiance, l'atmosphère, les décors et surtout le son, d'une qualité admirable, exceptionnelle, incroyable, inouie, colossale, pharamineuse, invraisemblable, fantastique, terrible, fabuleuse (mais une croix à coté de ton adjectif préféré). J'ai eu un peu peur je te l'avoue humblement. Un groupe qui ne fait que des reprises... on va s'ennuyer. Et bien pas du tout. Bien au contraire. Un show au millimètre. Des lumières, des supports visuels, des accesoires du Floyd, tout était là. Même un énorme kangourou rose mascotte des Australiens. D'ailleurs personne ne s'y trompe : le Zénith, complet, applaudit à tout rompre, si tu me permets cette expression bateau, qui je te l'accorde manque de relief, mais résume bien, finalement, l'état d'esprit du concert. 

Tu l'as donc compris, soirée réussie, avec en prime des morceaux incontournables comme Another Brick On The Wall ou Money. Un show de presque 3 heures, avec une petite pause, c'est vrai, qui nous a replongé dans les années psychadéliques, vêtements orientaux, cheveux longs et acide. 

 

 

 

Mercredi 28 janvier 2015 Zénith d'Orléans : The Australian Pink Floyd Show
Mercredi 28 janvier 2015 Zénith d'Orléans : The Australian Pink Floyd Show
Mercredi 28 janvier 2015 Zénith d'Orléans : The Australian Pink Floyd Show
Mercredi 28 janvier 2015 Zénith d'Orléans : The Australian Pink Floyd Show