Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Dimanche 11 novembre 2012 Zénith d'Orléans : THE CRANBERRIES

Bon écoute on va pas se mentir, c'était vraiment pas le concert du siècle. Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas encore dit, s'il te plaît ! Je n'ai pas envie de me retrouver avec tout le fan club des Cranberries sur le dos. D'autant plus, et je le reconnais sincèrement, j'ai frisonné à certains moments forts du concert (et ce n'était pas dû au froid polaire qui s'installe doucement, mais sûrement sur notre belle ville Ligérienne).


The-cranberries-13.JPGThe-cranberries-19.JPG

 

Inutile de perdre mon temps à te retracer la carrière de ce groupe Irlandais originaire de Limerick (l'excès de culture ne pourra pas nuire à ta santé). Ville qui se souvient encore de la démesure, des exubérances et débordements des frasques sexuelles de ma cousine Anne M dont je ne peux pas dévoiler le nom sous peine de poursuites judiciaires voire plus !

Revenons à nos moutons,réputés dans ce magnifique comté, où l'herbe est si verte que Stabilo s'en est inspiré pour sa nouvelle ligne de surligneurs (si mon article te lasse n'hésite pas à lire celui de la Rép qui lui t'ennuiera !).

C'est en 1989 que ce groupe se forme sous l'impulsion des frères Hogan, et c'est avec la belle et talentueuse Dolores O'Riordan qu'il explose médiatiquement. Nous avons encore tous en tête le méga tube planétaire Zombie écrit en 1994 et qui dénonce le conflit armé qui sévit, à cet époque, en Irlande du Nord.

L'histoire du groupe se termine en 2003 où chacun entame une carrière solo, sans, il faut bien l'avouer, réel succès. C'est d'ailleurs peut-être (je n'ose écrire certainement !) pour cette raison que le groupe se reforme en 2009 et ressort finalement un nouvel album Roses en 2012.

 

The-cranberries-1.JPG    The-cranberries-7.JPG

 

Inutile d'en dire plus au risque de t'ennuyer, et laissons maintenant la magie d'un spectacle vivant opérer.

 

3500 personnes se sont déplacées dimanche en fin d'après-midi pour applaudir les Cranberries. Un public propre sur lui, proche de la quarantaine. Une ambiance bon enfant, avec un peu, beaucoup de nostalgie au coin des yeux. Dolores, et bien évidemment, le centre d'attraction de cette soirée. Difficile de croire qu'elle a , elle aussi, passé le cap de la quarantaine. Des tenues époustouflantes, elle se change 3 fois au cours du spectacle, et une nouvelle couleur de cheveux qui lui va parfaitement (on croirait lire un magazine people !). La voix n'a pas changée, toujours aussi forte et cristalline, un exploit renouvelé sur chaque chanson. Du pur bonheur. Malheureusement la présence scénique est limitée. Beaucoup trop statique, aucune chorégraphie excepté ses mouvements de poupée désarticulée. Elle se contente de se déplacer de droite à gauche (ou de gauche à droite, à toi de voir camarade). On ne la sent pas à l'aise, et bien trop prompt à retourner vers sa bouteille d'eau minérale. Dieu merci son guitariste est lui monté sur ressort, ce qui au final gomme le peu d'entrain de l'ensemble.

 

The-cranberries-20.JPG    The-cranberries-21.JPG

Une seconde petite déception : pas de Ode To My Family pendant cette heure et demi passée ensemble ! Un choc psychologique dont je vais avoir beaucoup de mal à me remettre !

Allez encore un petit truc (vous allez penser que je suis vilain !), j'aurais, et je ne suis pas le seul, souhaité, en fin de concert, que le groupe vienne nous faire un petit signe d'adieu. Je me suis même demandé (alors la je suis très vilain !) si cette tournée n'était pas purement alimentaire (pitié ne me jetez pas de pierres).

Fi de mon mauvais esprit, soyons positif, j'ai passé un bon moment avec ma fille. Nous étions fier d'agiter notre drapeau Irlandais, que Dolores n'a pas pu voir faute d'avoir quitté la scène prématurément.

 

The-cranberries-12.JPG  

 

Tu aimes l'Irlande ? Tu aimes The Cranberries ? Alors tu aimeras Damien RICE, Paddey CASEY, Shoegazing. Ne passe pas à coté des Pogues, Thin Lizzy, U2. Et si tu es plus curieux My Bloody Valentine, The Virgin Prunes.

 



cousine Val 16/11/2012 09:43


Effectivement, ses tenues sont pour le moins "époustouflantes" !!! Il y avait un dresscode ? Du genre "Mad Max & moi " ?... ou bien "J'arrive de l'espace" ?...