Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mardi 27 novembre 2012 Zénith d'Orléans : SCORPIONS

Finalement nous sommes souvent déçus par ses vieux, pardon anciens, groupes qui remontent sur scène pour une énième tournée d'adieu. C'est qu'il faut bien manger ma petite dame, et puis la coke s'est pas donnée !

Et parfois, un miracle, une révélation et la magie opère de nouveau. Comme au bon vieux temps, à l'époque où tu ne nous emmerdais pas avec ton dos et que tu n'allais pas pisser tous les quart d'heure. Un retour au tout début de

s années 80. Attention on ne parle pas des années disco, petite canaille ! Mais du bon vieux Rock'n'Roll. AC/DC, Queen, Van Halen, Kiss, UFO, Ted Nugent, Iron Maiden, Judas Priest, que du lourd camarade !

Ce soir devant mes yeux ébahis, je te le donne en mille Emile :

Scorpions, le mythique groupe allemand, oui celui à la longévité incroyable (formé en 1965), l'un des premiers à jouer en URSS (Moscow Music Peace Festival en 1989), celui de la fameuse pochette de l'album Virgin Killer (une petite fille nue avec un éclat de verre cachant son sexe), de deux des meilleurs albums Hard Rock de tous les temps : Blackout suivi de Love At First Stri

ng (avec les titres Rock You Like A Hurricane et l'incontournable Still Loving You responsable de la montée des

naissances en 1984).

 

scorpions-12.JPG

 

Le Zénith est plein, et peut-être un peu plus. James Kottak est là, nom de Dieu, sa batterie monte droit au ciel, ce soir les amis ce n'est pas un concert auquel j'assiste mais un spectacle ! Les premières notes de Sting In The Tail et le restant du groupe arrive, sans déambulateur, Pawel Maciwoda à la basse, Matthias Jabs à la guitare suivi de l'excellentissime Rudolf Schenker (une légende) et du chanteur Klaus Meine et son indétrônable casquette.

Un début de set à mille à l'heure, des jeux de lumières époustouflants, de l'écran géant en veux tu en voilà, de la fumée qui sort de la Flying

scorpions-5.JPGscorpions-9.JPG

V, un solo de batterie, des solos de guitare. J'ai du mal à reprendre mon souffle !

Il faut bien l'avouer, pour l'instant, un concert sans faute !

 

La série de slows langoureux débute, le groupe profite de la petite avancée aménagée au milieu de la salle pour se rapprocher de nous. Holiday, Send Me An Angel, c'est le public qui est aux anges.

scorpions-25.JPG     scorpions 3


Mais les voilà déjà partis, personne n'est dupe rassure toi. Bien qu'ils aient joué la plupart de leurs tubes il manque ...

Still Loving You. Et revoilà nos lascars. Putain, c'est beau, ça n'a pas pris une ride. Le zénith entier reprend les paroles, les vieux, les moins vieux et les jeunes (mais oui il y en a !). Je veux pas me la pêter mais j'en ai vu des concerts, dans des stades, des hippodromes, des grandes salles, des petites salles,  à Orléans bien sûr, mais également à Paris, Marseille, Dublin...

Mais sincèrement ce soir nous vivons quelque chose de grandiose. Bien sûr Klaus a perdu un peu de sa voix, et alors ? Ça reste franchement de l'exceptionnel pour un groupe de cet âge...

 

Il fallait terminer sur du lourd ils ont réussis : Rock You Like A Hurricane, je jubile, j'exulte, je retrouve une partie de ma jeunesse, la larme à l'oeil, putain c'est con je pleure...

scorpions-17.JPGscorpions-23.JPG


 

Tu aimes Scorpions tu aimeras le Hard Rock des années 80...

 

Special merci à France Bleu Orléans et surtout à ma gentille fiancée pour cette soirée.


scorpions-18.JPG

agnès 23/12/2012 22:37


Oh oui, c'était géant ce concert de Scorpions à Orléans. Une question qui me taraude : qui donc est le 4e guitariste arrivé sur scène en milieu de concert (pour la chanson The
best is yet to come, juste avant Send me an angel...) ??? : il est tout à droite de la scène, cheveux blonds et longs. N'a joué que sur un morceau...


NB : On est venus de la banlieue parisienne pour applaudir nos héros du hard rock des '80 (on aime aussi les autres que tu as cités...). J'ai vraiment préféré l'ambiance du Zenith d'Orléans aux
grandes salles parisiennes !

fidele supportrice 28/11/2012 13:32


Que de nostalgie ! Et la chanson sur la réunification... Superbe... Avec les images de cette la chute du mur de Berlin en arrière fond... Le titre Wind of change il me semble...

Magiclilive 28/11/2012 13:57



Et voilà pour étancher votre curiosité :


http://fr.wikipedia.org/wiki/Wind_of_Change_%28chanson%29