Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jeudi 12 mai 2011 Zénith d'Orléans : Jean-Louis AUBERT

Il existe en musique, comme en économie, des valeurs refuges qui ne vous décevront jamais. L'investissement dans une place de concert de Jean-Louis AUBERT en est l'exemple type. Et même si parfois il est raisonnable de se dire :

- hum ce gars n'est plus tout jeune.

Et de ressentir au fond de soi un petit sentiment d'inquiétude, il suffit de 2 ou 3 morceaux pour être totalement et définitivement rassuré par l'immense talent, la chaleur et le charisme d'un artiste qui ne vieillit pas.

DSCN6768.JPGDSCN6776.JPG

 

 

 

Pas question de revenir sur son immense carrière. De ses débuts dans Téléphone, que j'ai eu le plaisir de voir sur scène en octobre 84 et qui reste un de mes meilleurs souvenirs scéniques (et même un de mes meilleurs souvenirs tout court), jusqu'à la sortie de ses 7 albums studio en solo.

 

Il a été à mes cotés dans les moments les plus importants de mon existence.

Ce type, finalement, a grandi avec moi ! Il ne le sait pas (quoi que) mais nous avons partagé, ensemble, de grands moments : nostalgie, doute, bonheur, tristesse et bien évidemment amour. Assister à l'un de ses concerts c'est revivre l'instant d'une soirée les souvenirs d'une vie.

 

Mais je ne vais pas t'agacer avec mes états d'âmes, d'autant plus que je connais ta patience, aussi limitée que le nombre de neurones dans ton cerveau.

Entrons dans le vif du sujet, et faisons fi des préambules.

DSCN6824.JPG DSCN6792.JPG

 

C'est en ombre chinoise que Jean-Louis AUBERT arrive dans le Zénith. Après 3 morceaux du dernier album Roc éclair dont, mais ce n'est pas vraiment une surprise, Maintenant je reviens, le ton est donné : de la simplicité et une chaleur que peu d'artistes arrivent à faire partager. Entouré par des musiciens de talent nous allons vivre 2 heures 30 d'un set exceptionnel. Habile mélange de nouveautés : Marcelle, Demain sera parfait; de titres incontournables Le jour s'est levé, Temps à nouveau; de fougue Un autre monde, Locataire, Argent trop cher et de ballades On aime, Le jour se lève encore.  Les 3200 personnes présentes ce soir jubilent, débordent, exultent, pleurent, se délectent d'un moment aussi précieux. 

Pas besoin de jeux de lumières exceptionnels ou d'une armada d'effets visuels pour envoûter les spectateurs, l'énergie, la sincérité et l'amour suffissent amplement.

Après deux premiers rappels, c'est seul que Jean-Louis AUBERT reviendra sur scéne pour terminer cette soirée quasi familiale en interpretant en acoustique Voilà c'est fini. Et même s'il est vrai que ce ne fut pas une surprise l'instant reste unique et inoubliable.

 

Si tu aimes Jean-Louis AUBERT tu aimeras Téléphone mais surtout le bonheur, l'amour et la vie.

DSCN6817.JPG DSCN6829.JPG

Magiclilive 17/05/2011 18:11



Merci pour vos commentaires, et pour vos compliments. Cela me touche profondement.


A très vite pour d'autres soirées aussi magiques.



Thomas 17/05/2011 17:28



Très beau compte rendu !


ce concert était magique


Merci



cousine Val 16/05/2011 20:58



J'adooore!!!